Le clavier, le petit oublié des terminaux codes barres

934 600 Alicia Langreau

Parmi les critères ergonomiques à prendre en compte dans le choix d’un terminal code barre, le clavier est l’un des plus déterminants. Outil de simplification dans les processus logistiques et industriels, le clavier doit au-delà de sa forme répondre à des méthodes d’interfaçage et peut par sa configuration adresser des champs d’application bien différents.

Découvrez dans cette synthèse les étapes à considérer pour vous orienter vers un type de terminal et de clavier.


Physique ou virtuel

zebra - solutys terminal codes barres portable TC8300 à clavier numérique
Zebra TC8300

Dans le cadre de l’informatique mobile, le full tactile s’est imposé ces dernières années, si bien que l’on pourrait si méprendre entre un pda professionnel et un smartphone grand public. Pourtant les terminaux code à barres portables conservent eux davantage leur forme originelle. D’ailleurs, le clavier physique n’est pas encore prêt à s’effacer en faveur du virtuel hormis quelques exceptions, comme le modèle TC8300 du constructeur Zebra.

Pourquoi ?

Plus facile à adopter car plus proche des usages du monde Grand Public le tactile possède néanmoins des limites dans certains domaines d’activité, notamment pour les applications où la saisie de données est intensive.

Plutôt mécanique ?

Pour des saisies intensives, le clavier physique est impératif car il sera plus réactif, ergonomique et robuste. En effet, la saisie intensive peut provoquer sur les équipements tactiles une usure prématurée de l’écran.

terminal industriel Honeywell CK65
terminal industriel Honeywell CK65 avec clavier physique

Une évidence importante à garder à l’esprit, le mécanique se démarque par sa praticité et sa précision grâce à ses grosses touches plus visibles et accessibles qui évitent à l’utilisateur d’appuyer sur plusieurs touches.

Et qu’en est-il du port des gants ? Indispensable dans les métiers de froid et de manutention ou de façon générale en extérieur, le port des gants peut avoir un réel impact sur la précision des saisies. Ici il vaudra mieux opter pour un terminal classique même si plus lourd et encombrant que le tactile.

D’ailleurs, toujours dans un soucis d’efficience, ces claviers plus conventionnels ont aussi l’avantage de shifter plus rapidement et facilement d’un mode clavier numérique à alphanumérique grâce à des touches dédiées et intégrées nativement ou bien des touches programmées spécifiquement à l’aide d’outil de conception de clavier.

Enfin et cela a son importance si vos opérateurs ont besoin régulièrement de contrôler leur écran, ces claviers auront aussi le bénéfice de ne jamais masquer votre application métier contrairement aux tactiles qui eux viendront automatiquement se superposer et bloquer la lecture si aucune adaptation n’est réalisée.

Ou virtuel ?

En revanche, le virtuel s’imposera si vous portez votre attention sur le poids, la lisibilité à l’écran ainsi que l’adhésion et l’adoption rapide de vos utilisateurs à l’outil. A l’instar des mécaniques les tactiles répondront mieux aux applications où la saisie est occasionnelle et non déterminante dans la productivité.

Le tactile grâce à son ergonomie proche des smartphones se fond naturellement dans vos activités surtout si vous êtes attentifs au design et que vos PDA seront utilisés en front office. Plus léger et petit qu’un terminal industriel, le PDA n’est pas moins robuste et présente des caractéristiques de durcissement et d’étanchéité aussi élevées que les terminaux ultra-durcis. En plus son afficheur est nécessairement plus grand que sur les terminaux portables.

L’avantage de cette version c’est la personnalisation simplifiée grâce aux outils de conception de clavier virtuel. Par exemple, votre besoin porte uniquement sur de la saisie de quantités alors votre clavier n’affichera que les caractères numériques et rien d’autre.

Ces outils de conception sont aussi capables de vous fournir une forme spécifique. L’intégrateur Karelis maîtrise ce sujet et développe des solutions personnalisables, interrogez-les.

Finalement à ce stade, c’est plutôt votre univers métier qui déterminera votre choix entre un clavier physique ou virtuel. Votre solution logicielle qui peut sans doute faire appel à des besoins spécifiques et votre mode d’interfaçage sont des facteurs tout aussi déterminants.

Un émulateur est de la partie ?

Vos matériels fonctionnent sous émulation, cela peut avoir une incidence sur le choix de votre équipement car ce mode fait appel à des séquences de touches spéciales.

D’ailleurs si vous fonctionnez en émulation, il existe des programmes mapping qui permettent de modifier le code d’une touche et donc son utilité, cela a intérêt si votre application nécessite d’appeler des commandes spécifiques.


L’ergonomie

Au-delà du raisonnement physique ou virtuel sachez que votre logiciel métier déterminera donc tout autant l’ergonomie de votre clavier, le nombre et le type de touche (taille et disposition) : numérique, alphanumérique (combinaison lettre et chiffre), fonction avec touches de raccourci voir fonction numérique.

Votre application nécessite en majorité de la saisie de quantité, les numériques ou alphanumériques seront vos alliés. Attention, soyez attentifs à certains détails, par exemple, vous devez réaliser des inventaires mais vos emplacements ne sont pas identifiés par des codes barres, alors le numérique ne sera peut-être pas suffisant et mieux vaudra s’orienter vers un alphanumérique. Vous pouvez dans ce cas utiliser des combinaisons de touches car pour vous la taille des touches numériques est essentielle.

Vous hésitez, faites vous conseiller par des spécialistes qui sauront vous diriger vers la solution la plus adéquate.


Les matériels spécifiques

Jusqu’ici nous traitions exclusivement des terminaux portables et des pda mais d’autres équipements plus lourds répondent aux mêmes problématiques et principes d’ergonomie, les terminaux embarqués et les terminaux mains libres.

Les terminaux embarqués

Vous avez donc le choix :

  • soit d’un terminal tactile avec touches de fonction physique généralement disposées sous l’écran et d’un clavier déporté que ce soit sur chariot roulant ou desserte,
  • soit d’un terminal avec clavier intégré comme la photo ci-dessous.
Chariot avec le terminal embarqué Zebra VC8300 et son clavier inégré
Terminal embarqué Zebra VC8300

Les terminaux mains libres

Terminal mains libres Zebra WT6000 avec clavier déporté

Certains constructeurs dont notamment l’un des leaders du marché, Zebra Technologies s’est essayé au form factor 100% tactile mais les retours utilisateurs ont confirmé le besoin inhérent d’un clavier physique associé à un écran tactile. Zebra a donc choisi de proposer un accessoire hors pair comme le montre la photo ci-après. En effet, un terminal mains libres a une taille restreinte car positionné sur un avant bras, l’afficheur ne peut donc pas être grand.


A la lecture de cet article, vos questionnements persistent et vous avez besoin d’un éclairage technique, faites appel à un spécialiste qui selon vos usages, votre application logicielle et vos contraintes vous déterminera une solution standard ou personnalisée.

Alicia Langreau

Alicia Langreau

LinkedIn

Responsable Communication et Marketing du groupe Solutys, j’anime notre stratégie digitale et m’efforce de vulgariser les sujets techniques. Passionnée depuis mon enfance, par le cinéma et la photographie, j’ai certainement des centaines d’heures de film à mon actif ! Curieuse, mon credo c’est de rendre accessible au plus grand nombre les informations les plus complexes.

Tous les articles par : Alicia Langreau
Alicia Langreau

Alicia Langreau

LinkedIn

Responsable Communication et Marketing du groupe Solutys, j’anime notre stratégie digitale et m’efforce de vulgariser les sujets techniques. Passionnée depuis mon enfance, par le cinéma et la photographie, j’ai certainement des centaines d’heures de film à mon actif ! Curieuse, mon credo c’est de rendre accessible au plus grand nombre les informations les plus complexes.

Tous les articles par : Alicia Langreau

Laisser une réponse

Alicia Langreau

Alicia Langreau

LinkedIn

Responsable Communication et Marketing du groupe Solutys, j’anime notre stratégie digitale et m’efforce de vulgariser les sujets techniques. Passionnée depuis mon enfance, par le cinéma et la photographie, j’ai certainement des centaines d’heures de film à mon actif ! Curieuse, mon credo c’est de rendre accessible au plus grand nombre les informations les plus complexes.

Tous les articles par : Alicia Langreau